6 Comments

  1. talidec
    mars 22, 2020 @ 3:47

    La cuisson à l’autocuiseur détruit beaucoup de nutriments. Je vous conseille de vous renseigner sur la cuisson à la vapeur douce avec le vitaliseur de Marion, conçu par Marion Kaplan. Vous pouvez le trouver sur le site de Nature et Vitalité.

    Reply

    • Stéphanie BITEAU
      mars 22, 2020 @ 9:03

      Bonsoir, Je vois que vous profitez de l’occasion pour placer votre produit… Chère Madame, d’où tenez-vous votre information “La cuisson à l’autocuiseur détruit beaucoup de nutriments” ? Qui vous a affirmé cela?… Les commerciaux de Nature et Vitalité?… Qu’est-ce qui expliquerait cela?… La pression?… Pouvez-vous étayer votre affirmation?… De mon côté, étant experte culinaire (indépendante), et particulièrement sur ce domaine, j’ai eu accès à des études faites par des laboratoires tout aussi indépendants, études qui prouvent que les vitamines et nutriments sont détruits par le couple temps/température. Ainsi, lorsque que vous cuisez à la vapeur au sein de l’autocuiseur, comme le temps de cuisson de cuisson est nettement inférieur à une cuisson vapeur classique ou au vitaliseur (qui n’est autre qu’un couscoussier…), alors la quantité de nutriments restants après cuisson est équivalente… Donc, non, vraiment, le vitaliseur n’est pas prêt de rentrer dans ma cuisine, d’autant qu’il a pour moi le goût d’un joli montage marketing… Bien à vous, et #RestezChezVous 🙂

      Reply

  2. Alphonse
    mars 29, 2020 @ 9:19

    Bonjour, mon gros souci avec l’autocuiseur, c’est : comment savoir quand c’est cuit ? Comment ne pas l’arrêter trop tôt ou, au contraire, découvrir à l’ouverture qu’on a fait une bouillie ? Merci pour vos conseils 🙂

    Reply

    • Stéphanie BITEAU
      mars 29, 2020 @ 11:33

      Bonjour, et merci pour votre question :)… Il y a plusieurs façon de garder le contrôle sur la cuisson… Déjà, il y a des sites où vous trouverez des tableau de temps de cuisson indicatif. Il y a aussi l’application “smart & tasty” (nom nul, je vous l’accorde), qui est l’application du Groupe SEB dédié à l’autocuiseur… Vous pouvez aussi faire vos propres essais, en partant toujours d’un temps inférieur à celui que vous pré-sentez ; commencez par quelques minutes et relancez la cuisson si ça manque de cuisson. Vous pouvez aussi utiliser le principe de l’inertie (expliqué sur ce blog), afin de réduire le risque de sur-cuisson (car on finit la cuisson sans chauffer mais en laissant la chaleur chargée dans l’autocuiseur finir la cuisson en douceur)… Pour ma part, je fais des essais, je me fais un cahier. Et si je ne sais pas quel temps choisir, je regarde ce qui est indiqué sur internet et je fais une moyenne… Après il faut savoir que le temps de cuisson d’une pomme de terre, ou d’une carotte, dépend beaucoup de la saison, et de l’âge du légume… J’espère vous avoir aidé un peu 🙂 Bien chaleureusement !

      Reply

      • Alphonse
        mars 29, 2020 @ 9:54

        Merci beaucoup Oui, vos recommandations sont utiles.
        C’est donc bien par essais-erreurs qu’il faut apprendre à dompter l’autocuiseur (ou les légumes qu’on y piège !), c’est contrariant quand on a l’habitude de surveiller de près les cuissons, mais il est vrai que le gain de temps et d’énergie en vaut la peine.
        Effectivement, je termine généralement la cuisson loin du feu, profitant de la chaleur accumulée et laissant la pression redescendre lentement. Je vais tenter ouverture plus rapide pour vérification — comme ça les pois chiches que je veux faire en plat ou en salade finiront peut-être moins souvent en houmous

        Reply

        • Stéphanie BITEAU
          mars 30, 2020 @ 1:14

          Pour les pois chiche, je conseille de les tremper la veille. Puis de les cuire 13 min. Si je sais qu’ils vont être re-cuits ensuite dans un plat, alors je réduis d’autant le temps de cuisson 🙂 … Pourtant c’est délicieux un hummus !

          Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *