Les petits gestes

Consomm’acteur et citoyen :

Je réfléchis avant d’acheter ce dont je n’ai pas besoin.

J’offre des livres à philosophie écologique.

Je m’engage pour aider les associations ou les autres acteurs du mouvement vers une planète viable.

Je donne quelques centimes ou des tas d’euros à des projets verts.

Energie

J’éteins systématiquement la lumière quand je quitte une pièce.

Cuisine :

Je fais mon produit vaisselle maison.

Je ré-utilise les eaux de cuisson.

Je m’initie à la cuisine sous pression : la cocotte-minute.

J’oublie les bouteilles en plastique et m’offre une gourde.

Je dis adieu au papier absorbant et je passe à la microfibre.

Je garde précieusement ma spatule souple pour bien racler les bords (consommer avec modération ceci dit).

Je cuisine les déchets, exemple avec le chou-fleur.

Je réfléchis quand je cuisine, afin de réduire la quantité de vaisselle sale, la consommation d’eau ou celle d’énergie.

Je filtre mon eau avec un charbon actif dans une bouteille en verre.

Je m’initie à l’inertie pour réduire ma consommation d’énergie quand je cuisine (la marmite norvégienne).

Salle de bain :

Je remplace les cotons-tige par un auriculi.

Je n’utilise plus de coton ni de produit pour me démaquiller ; je m’offre un lapiglove.

Je m’offre un beau rasoir métallique à la durée de vie illimitée.

Chambre

Je fais le plein de mouchoirs en tissus pour arrêter de polluer à grands coups de mouchoirs à usage unique.

WC

Je tire moins souvent la chasse d’eau.

Je m’initie à la cup menstruelle ou j’investis dans des protections lavables.

En voyage / En sortie

Je m’achète un petit kit de couverts de voyage que je garde dans mon sac, pour ne plus utiliser de couverts en plastique.

Je lève le pied quand je conduis, et privilégie la nationale plutôt que l’autoroute.

Je choisis des restaurants en phase avec ma philosophie, par exemple, le Refettorio à Paris, ou Humus & Hortense à Bruxelles.

Au jardin